Faire le choix des Maliens !

Dernière mise à jour : 3 févr.

Du désamour progressif à la vindicte populaire contre Barkhane, que la France n'a pas vu ou n'a pas su voir. Il est question à présent de lui substituer une stratégie plus que douteuse, qui consiste à utiliser et par là même à fragiliser fatalement des institutions Africaines, qui pourraient s'avérer cruciales pour la suite des évènements. Sans compter, le relent raciste, que nous pouvons tous comprendre et qui suppose de laisser les "Africains noirs" s'affronter entre eux sur ce dossier, pour les beaux yeux de leurs bailleurs de fonds Français et Européens.

La Mauritanie qui partage des frontières avec le Mali et des relations ancestrales avec toutes les composantes de sa nation, ne peut ni ne doit se mettre en travers de leurs aspirations légitimes.


J'ai vécu dans ce pays une belle part de mon adolescence, il a dans mon cœur une place particulière et je tiens les Maliens en haute estime. Ils ont été mes professeurs, mes amis, mes mentors. Ce sont des gens nobles, hospitaliers, généreux, courageux et qui croient en Dieu.


Ils ont comme nous tous, hérités des complexités issues de la colonisation et de la décolonisation.


Je sais qu'ils ont les ressources intellectuelles, humaines et même spirituelles pour parvenir à résoudre les problèmes auxquels ils font face. Ils n'ont besoin que de bienveillance de la part de leurs voisins. Ce qui n'est pas cher payé !


Je plaide donc auprès du gouvernement Mauritanien, pour qu'il s'abstienne de toute décision en défaveur du peuple Malien.

13 vues0 commentaire